Alexandre Dansault

Pas de photos

Parents : Louis, Silvine

Épouses : Sophie Besnard, Marie Théodet (officieux)

Enfants : Sophie, Marius, Angelina


Général

Naissance : 15 octobre 1841 à la Ville-aux-Dames

Mariage officiel : 5 août 1863 à Saint-Pierre-des-Corps (21 ans)

Décès : 29 mai 1916 à la Ville-aux-Dames (74 ans)

Profession : cordonnier


Histoire

Il s’enfuit de son foyer avec une maîtresse peu de temps après qu’il a eu sa première fille. Sa femme, folle de rage, refuse à tout jamais de se réconcilier. Elle le rejette de la maison. Et, pour le faire payer cher, elle refuse aussi à jamais le divorce.

D’après les recensements, il est parti au bout de quelques années : après la troisième année et avant la huitième de leur mariage.

Il fonde une nouvelle famille, illégitime, dans sa ville natale. Avec une autre épicière d’ailleurs, de 14 ans sa cadette.

Ainsi, en plus de Sophie sa fille légitime, il a deux autres enfants : Marius et Angelina.

Malgré la différence d’âge des deux époux, Marie Théodet meurt la première, à 52 ans. Alexandre Dansault est alors recueilli chez sa fille Angelina.

Il décède huit ans après. Sa fille va à la mairie le déclarer. Elle n’est officiellement pas sa fille, et se voit contrainte de se dire «parente» du défunt.


Divers

Aristide Beslais raconte qu’Alexandre Dansault a bien réussi sa vie grâce à son intelligence et caractère aventureux, et d’après une note de Marguerite Baratin il serait même parti en Angleterre. Tout cela est faux, vu qu’il décède dans la commune où il est né avec le même métier qu’à son mariage. Ce sont des rumeurs emphatiques qui couraient sur lui.

Il y avait visiblement des tracasseries administratives pour les couples non mariés. Les deux enfants ne sont reconnus que par leur mère et sont officiellement déclarés de père inconnu. Ils portent le nom de Théodet.

Angelina, sa fille, s’est mariée à un homme lui aussi de père inconnu.